top of page

J'AVAIS ANNONCÉ LA FIN BRUTALE DE LA BULLE HIGH-TECH EN 2018

Dans mon livre "les 30 erreurs des entrepreneurs français aux Etats-Unis" http://amzn.eu/fndbiz8 j'avais prévenu que la bulle high-tech de la Silicon Valley reposait avant tout sur l'argent gratuit et pas sur le talent unique des entrepreneurs américains.



"L’une des causes majeures du succès du high-tech américain, et plus particulièrement de la Silicon Valley, est la présence massive de sources de financement destinées aux startups.Qui plus est, sous l’effet de la baisse historique des taux d’intérêt américains, les sommes investies dans le high-tech aux États-Unis ont encore nettement progressé depuis le milieu des années 2010, Wall Street voyant désormais dans le capital risque un moyen acceptable de compenser le piètre rendement de ses capitaux dans les autres secteurs de l’économie.


C’est cet afflux grandissant d’argent en provenance de Wall Street vers la Silicon Valley qui explique en grande partie l’inflation galopante constatée au niveau local depuis les années 2010. Celle-ci se caractérise par une explosion des rémunérations des informaticiens ainsi que des loyers, faisant pour la première fois de San Francisco la ville la plus chère des États-Unis, devant Manhattan.


On peut ainsi légitimement formuler l’hypothèse que la Silicon Valley traverse actuellement la bulle la plus longue de son histoire, soutenue artificiellement par une période de taux d’intérêt bas, sans précédent par son ampleur et sa durée. Comme l’a dit Warren Buffet : « Only when the tide goes out do you discover who’s been swimming naked.28 »

On peut ainsi craindre une correction d’une amplitude sans précédent lorsque ces taux remonteront vers des moyennes historiques…


L’une des conséquences les plus négatives de cette manne financière continuant de tomber avec une intensité sans précédent sur le high-tech américain est la baisse de la qualité moyenne des projets développés par les startups de la Silicon Valley. On se croirait un peu revenu à la bulle de la fin des années 1990, période durant laquelle les projets les plus absurdes tels que le célèbre pets.com30 attiraient sans efforts des centaines de millions de dollars de venture capitalists peu regardants."


Comments


Logo NextstopUSA transparent medium size
Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
bottom of page